De 1900 à Aujourd’hui

EN AOUT 1929, CHARLES LIENHART ECRIRA, dans l’ancêtre du Dauphiné Libéré :
« Il faut souhaiter voir renaître Neyrac . Le Vivarais, qui compte déjà avec Vals-les-bains un inestimable joyau, ne peut pas laisser péricliter cette autre merveille. »

EN 1938, NEYRAC EST MISE EN VENTE mais rien n’est conclu. La station fonctionne de manière très précaire :
les curistes doivent amener leur baignoire personnelle, l’eau est chauffée dans des lessiveuses… Pendant ce temps la station voisine de Vals-les-Bains reçoit 8 847 curistes et la vente d’eau minérale s’élève à 30 millions de cols !

IL FAUDRA ATTENDRE 1941, pour que de gros travaux de recherche, de recaptage et de protection des sources soient entrepris. L’ancien établissement des Bains, réduit pratiquement à l’état de ruines, est démoli. Un nouvel établissement dermatologique voit le jour. Des terrains sont achetés. Le 8 juillet 1945 la station est officiellement réouverte.

UNE THESE VETERINAIRE MET EN VALEUR l’effet bénéfique d’une pommade à base de sédiments de Neyrac dans les dermatoses suppurées et les manifestations eczémateuses chez l’animal. Des collyres ophtalmologiques sont confectionnés par le Laboratoire Chauvin, à base d’eau de Neyrac. L’édition encyclopédique Quillet de 1952 ne connaît pas Neyrac mais cite Le Pestrin situé sur la même commune (Meyras) et dont les eaux sont bicarbonatées calciques faibles.

APRES AVOIR REMIS EN ETAT UNE PARTIE DE L’ANCIEN HOTEL que l’on transforme en établissement thermal, la relance de la station sous la direction de Robert Savarit (pharmacien), Bernard Albert (directeur du centre de Rééducation de la Châtaigneraie en région parisienne et une équipe médicale) et des docteurs Marc Dupuis, dermatologue, Patrick Lavault, rhumatologue, Pierre Perret, cardiologue, en 1987, attire 430 curistes.
SODEXHO prend la gestion des Thermes en juillet 1989 et supervise les travaux du nouveau centre thermal.

CE NOUVEAU PLATEAU TECHNIQUE VOIT LE JOUR EN 1991 et une Résidence hôtelière *** de 30 studios vient s’ajouter en 1993. En 2002, une première extension pour la remise en forme est construite (le spa avec piscine couverte, jacuzzi, et jets tonifiants). Un centre de Remise en forme devrait voir le jour en 2006.
La fréquentation de Neyrac augmente régulièrement depuis 1987 et les Thermes accueillent aujourd’hui 3 000 curistes et plus de 300 clients en remise en forme.

L’HEBERGEMENT COMMENCANT A SATURER, un nouveau programme de 24 appartements verra le jour fin 2007. Un Centre de Bien-Être y sera intégré.

LE PROFESSEUR MITSCHERLICH POURRAIT ETRE CONTENT : il se dépense, aujourd’hui, des millions d’euros dans ce site ravissant.